Si vous possédez une piscine ou que vous souhaitez en acheter une, vous avez forcément déjà entendu parler du pH de l’eau, quelque chose que l’on voit déjà en chimie dans les cours de collège. Très simplement, le pH va représenter le niveau d’acidité (ou de « basique ») de votre eau, et va donc en déterminer la qualité.

Le pH va donc représenter la concentration en ions hydrogènes : plus celle-ci sera importante, plus votre eau sera basique. Situé entre 0 et 14, le pH va donc atteindre plusieurs niveaux :

  • Entre 0 et 6 de pH, votre eau sera considérée comme acide.
  • Entre 8 et 14 de pH, votre eau sera considérée comme basique.

Et entre les deux ? On trouve le pH neutre, qui flotte aux alentours de 7. Est-ce à dire qu’il s’agit du pH neutre pour une piscine ? Réponse courte : oui, réponse longue : oui, mais. On vous en dit plus !

Le pH neutre (7) est-il le pH idéal ? Nos explications

Par rapport à votre peau, on considère en général que l’eau d’une piscine doit se situer aux alentours de 7. La formule que l’on retrouve le plus et qui sera considéré comme idéal sera ainsi un pH très légèrement basique, se trouvant au alentours de 7,4. Toutefois, cette valeur n’est pas à prendre comme un absolu, car votre pH va être influencé par d’autres facteurs.

Premièrement, la concentration de votre eau en calcaire. Effectivement, cette donnée, exprimée en TH, donnera une dureté de l’eau plus ou moins importante, ce qui aura une incidence sur le pH. Tout dépend de la région dans laquelle vous vivez !

Deuxièmement, les produits que vous utilisez. Si le brome n’influence pas vraiment le pH, le chlore, en revanche, va interagir avec et donc le modifier.

Ainsi, en tenant compte de ces paramètres, il est préférable que le pH soit situé aux alentours de 7, c’est-à-dire entre 6,6 et 7,4 de préférence. Un pH équilibré permettra ainsi un meilleur traitement de votre eau, en plus d’éviter plusieurs risques.

Quels risques en cas de pH trop acide ou trop basique ?

Le pH est constamment sous pression : en fonction du nombre de personnes pénétrant dans la piscine, de la fréquence d’utilisation, de la température extérieure, etc. le pH va être modifié. Vous risquez alors aussi bien des conséquences sur votre eau, votre système de filtration, et même votre santé !

  • Vos traitements sont moins efficaces. Que vous fassiez subir un traitement de choc à votre piscine ou simplement que vous utilisez des produits de piscine régulièrement, ceux-ci perdent grandement en efficacité.
  • Votre piscine s’encrasse, votre matériel s’abîme. Les fixations, les filtres, le revêtement et les parois sont directement attaqués par un pH trop acide ou basique.
  • Vos yeux et votre peau sont irrités. Vous ressentez les mêmes symptômes qu’en vous trouvant dans une eau beaucoup trop chlorée.
  • Votre eau peut changer de couleur. Le plus souvent, l’eau deviendra verte et opaque, propice à la prolifération d’algues. Si vous rencontrez des problèmes d’eau verte, découvrez ici les meilleures étapes pour nettoyer intégralement votre bassin sans avoir à vider votre eau !

Il est donc important de placer le pH constamment sous surveillance afin d’éviter que ces désagréments ne se produisent. On vous explique simplement et rapidement comment y parvenir !

Arranger le pH de votre piscine en 2 étapes simples

Etape 1 : vérifier les niveaux

Avant de pouvoir ajuster le niveau, il faut d’abord connaître la teneur. Vous pouvez utiliser un pH-mètre électronique, à la fois fiable et rapide puisqu’après l’avoir plongé dans l’eau, vous pourrez consulter les résultats directement sur l’écran digital. Vous pouvez également utiliser des tests pH colorimétriques. Le processus sera alors le même : vous le plongez dans l’eau, puis la partie immergée se colorera. Vous devrez alors analyser la correspondance du code couleur grâce à la plaquette fournie.

Faites attention à faire vos tests dans les meilleures conditions, c’est-à-dire en évitant de les toucher directement là où le produit réactif est présent (bandes), et en n’exposant pas les testeurs directement au soleil.

Etape 2 : ajuster le pH

Maintenant que vous connaissez le niveau pH de votre piscine, il est temps de le réajuster. Et là, les produits disponibles sont nombreux. Vous pouvez acheter en magasin spécialisé ou directement sur Internet des produits pH+ (pour une eau trop acide) ou pH- (pour une eau trop basique).

Si vous constatez que votre eau varie souvent entre basique et acide au fur et à mesure de vos tests, vous pouvez également utiliser un correcteur d’alcalinité, qui viendra éviter les trop fortes perturbations.

Pour gagner un temps précieux, n’hésitez pas également à investir dans une pompe pH, reliée directement à un régulateur. Celle-ci analysera automatiquement et régulièrement le niveau de pH votre eau, et s’il constate des problèmes d’équilibre, il libérera les produits afin de réguler le niveau.

Et c’est ainsi que votre eau, votre piscine et votre santé sont préservées !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *