Ph de ma piscine est trop haut : comment le faire baisser ?

ph piscine trop haut

Comme l’alcalinité et la dureté, le pH est un facteur à prendre en compte pour bien entretenir l’eau d’une piscine. Notez que le pH idéal est compris entre 7,2 et 7,4. Il est considéré comme trop élevé lorsqu’il va au-delà de 7,6. Dans ce cas, il faut déployer au plus vite un traitement adéquat pour assurer la qualité de l’eau de la piscine. Focus sur les causes et les solutions les plus efficaces pour remédier à l’augmentation du pH.

Le pH, de quoi parle-t-on ?

Avant de vous expliquer pourquoi le taux de pH s’élève et comment le stabiliser, nous tenons d’abord à vous en dire plus sur l’essence du pH ou potentiel hydrogène. Il fait référence à la concentration de l’eau en ions hydrogènes. En clair, c’est le facteur déterminant si l’eau est acide ou basique. La valeur du pH va de 1 à 14. Un pH de 7 signifie que l’eau est neutre. L’eau est acide s’il est en dessous de 7. Puis, l’eau est alcaline ou basique si le pH est au-dessus de 7. Et pour l’eau de piscine, elle ne devrait pas excéder les 7,6.

Les causes de l’augmentation du pH de votre piscine

Contrôler régulièrement le pH de votre piscine est fortement conseillé car il peut varier d’un moment à l’autre. Plusieurs facteurs peuvent être à l’origine du phénomène comme le taux trop élevé de calcaire dans l’eau. Le traitement aux différents produits chimiques peut également faire monter le pH. Notamment, le chlore et le floculant sont susceptibles d’engendrer ce type de problème.

En outre, la pollution et les impuretés extérieures qui atterrissent dans votre bassin peuvent avoir un impact sur la stabilité du pH. Il ne s’agit pas seulement de la poussière ni des feuilles mortes mais aussi des saletés qu’apportent les baigneurs. Il ne faut pas oublier que notre corps pollue l’eau de manière impressionnante à cause de la transpiration, les cellules mortes de la peau, les saletés qui s’incrustent sous les pieds, dans les cheveux, etc.

Ce n’est pas tout, la grosse chaleur peut également être en cause, sans oublier le brassage de l’eau. Le fait de nager à contre-courant ou d’utiliser une cascade entraine le brassage de l’eau qui provoque à son tour une augmentation du pH. C’est pour vous dire qu’un contrôle régulier est indispensable, surtout avant chaque traitement que vous voulez apporter à votre piscine (chlore, sulfate de cuivre, brome, etc.)

Comment diminuer le pH de l’eau de votre piscine ?

Premièrement, il faut avoir la certitude que le pH est vraiment élevé, soit en dessus de 7,6. Il se calcule par colorimétrie par le biais de bandelettes ou de gouttes de réactifs. La solution d’évaluation la plus facile et la plus fiable est l’usage d’un pH-mètre. Dès que vous constatez une hausse, ne perdez pas de temps pour la corriger car plus vous attendrez, plus il vous sera difficile de stabiliser le pH. Il faut savoir qu’il se mesure selon une échelle logarithmique. À titre d’exemple, une eau de piscine de pH 8 est 10 fois plus basique qu’une eau de piscine de pH 7, tandis qu’une eau de piscine de pH 9 est 100 fois plus basique.

Afin de faire chuter le pH, il faut ajouter un pH-minus ou pH min, un produit spécialement conçu à cet effet. Mais attention ! Il faut respecter le dosage indiqué par le fabricant pour avoir les résultats souhaités. L’acide sulfurique et l’acide chlorhydrique sont les solutions les plus répandues contre un pH trop haut. Leur ajout doit se faire de manière progressive pour un meilleur effet. Pour vous faciliter la tâche, sachez qu’il existe aujourd’hui un système de régulation automatique du pH que vous pouvez installer dans votre piscine.

Notez l\'article

Leave a Comment