L’eau a une vertu merveilleuse, elle peut dissoudre et mélanger une quantité astronomique d’éléments et de substances… mais cette capacité génère l’obligation de la surveiller de très près afin de ne pas se retrouver avec une eau nocive ou toxique pour les personnes qui s’y baignent. Dans ce guide complet d’entretien de la piscine, nous verrons comment nettoyer la piscine.

L’entretien le plus important de la piscine est celui de la désinfection, mais il y a d’autres aspects que vous devez également garder en tête. Pour ce faire, différents éléments de contrôle et traitements sont utilisés, dont le dosage nécessite toujours, en premier lieu, de connaître le volume d’eau contenu dans la piscine. Nous vous recommanderons également une batterie de contrôle à faire pour garder l’eau de votre piscine en parfait état.

Par conséquent, les critères à considérer lors du choix d’un produit pour l’entretien de votre piscine sont : le volume d’eau dans la piscine et l’aspect de l’eau que vous voulez entretenir.

Comment calculer le volume de votre piscine

La première chose que vous devez savoir lorsque vous utilisez des produits d’entretien de piscine est le volume d’eau de votre piscine. Ce calcul dépend de sa forme et de sa profondeur :

1. Déterminer la profondeur moyenne

Ajoutez la profondeur maximale et la profondeur minimale et divisez par 2.

2. Appliquer la formule en fonction de la forme de la piscine.

Pour calculer le volume, différentes formules peuvent être appliquées en fonction de la forme de la piscine. Si nous prenons toutes les mesures en mètres, lorsque nous les multiplions, le résultat sera en mètres cubes. Rappelez-vous que chaque mètre cube de piscine contient 1 000 litres d’eau.

Piscines carrées ou rectangulaires

Multipliez la longueur par la largeur et la profondeur moyennes. Si le bassin est en forme de L, vous devez calculer comme s’il s’agissait de deux bassins distincts, puis additionner les deux résultats.

Exemple : si une piscine a une longueur de 6 m, une largeur de 3 m et une profondeur moyenne de 1,10 m, le résultat sera : 6 x 3 x 1,10 = 19,8 m3 = 19 800 litres.

Calculer le volume des piscines rondes ou ovales

Multiplier la longueur maximale par la largeur maximale et la profondeur moyenne. Le résultat doit ensuite être multiplié par un coefficient : 0,785 pour une piscine ronde et 0,89 pour une piscine ovale. Exemple : une piscine ovale de 6 x 3 mètres et une profondeur moyenne de 1,10 m aura 6 x 3 x 1,1 x 1,1 x 0,89 = 17,62 m3 = 17 620 litres.

Les différents points de contrôle d’une piscine

Ci-dessous, nous vous montrons les différents types d’entretien de l’eau du bassin:

1. La régulation du PH

regulation ph piscineLa régulation du pH est un facteur essentiel dans la piscine. Le pH est une mesure du degré d’acidité, sur une échelle de 0 à 14 ; les valeurs inférieures à 7 indiquent l’acidité et les valeurs supérieures à 8 indiquent l’alcalinité. Pour que le pH de la piscine soit correct, il doit être compris entre 7 et 7,8.

Pour évaluer l’indice de pH, nous utilisons un équipement d’analyse de l’eau. Si le résultat que vous nous donnez n’est pas correct, nous devons utiliser un réducteur de pH ou une augmentation du pH, en suivant les instructions marquées sur le produit.

Voir notre article sur : quel ph pour sa piscine ?

2. La chloration

pastille chlore piscineLa chloration consiste à ajouter un composé chimique chloré à l’eau qui agit comme oxydant pour les éléments organiques de la piscine. Il existe différentes formulations contenant ce chlore pour les piscines :

  • hypochlorite de sodium : le plus utilisé et le plus connu
  • hypochlorite de calcium : moins agressif pour la peau et tout aussi efficace.
  • l’acide trichloroisocyanurique : supporte mieux la lumière du soleil et n’altère pas le pH.

 

Le chlore peut être fourni sous forme de traitements de choc, qui libèrent une grande quantité de chlore au début de la saison et de traitements à action continue, qui libèrent progressivement du chlore sous forme de comprimés ou de granulés selon les instructions du fabricant. Le chlore est mis dans le skimmer (voir ce qu’est un skimmer) et dans le cas de piscines amovibles, dans une bouée flottante, de sorte qu’il n’entre pas en contact avec le plastique.

Pendant le processus de chloration, le pH devrait se situer entre 7 et 7,8. Au-delà de ces valeurs, la chloration perd de son efficacité et peut être agressive pour la peau et les muqueuses.

Il existe des traitements chimiques alternatifs au chlore qui, bien que plus coûteux, ne nécessitent pas autant de contrôle de dosage et ne produisent pas d’irritation ou d’odeurs.

3. Le traitement anti-algues

La présence d’algues montre une faiblesse dans le système de désinfection. Elle est d’abord détectée par la couleur de l’eau (voir notre article : eau verte piscine). En plus d’un bon nettoyage physique qui élimine les algues du fond et des surfaces murales, un traitement choc avec un produit anti-algues et un lavage de filtre sera nécessaire.

Une fois que les algues sont apparues dans une piscine, il sera nécessaire de maintenir une algicide continue pour prévenir la croissance des algues. Pour cela, il existe des traitements au chlore qui sont déjà combinés avec eux.

4. Les floculants

Quand l’eau devient trouble, blanchâtre, nous sommes confrontés à un problème d’excès de matières en suspension ou, dans les piscines d’eau très dure, à forte teneur en chaux. Une fois que nous avons éliminé un problème de filtration ou un excès de chaux, l’entretien de l’eau consiste à fournir un floculant. Ceci agit comme un épaississant de la matière en suspension, provoquant son enfoncement de sorte qu’elle est absorbée par la buse inférieure ou lors du nettoyage des parois et des fonds.

5. Anti-Calcium

Nous appelons eau dure celles qui ont une concentration élevée de particules dissoutes en suspension (plus de 1 000 ppm -parties par million-). Ils sont mesurés à l’aide d’un analyseur spécifique pour cette fonction. L’eau dure rend difficile la désinfection et la régulation du pH et affecte le bon fonctionnement de l’équipement de purification. Pour les combattre, nous utilisons des produits anti-calcaire.

6. Les fongicides (champignon)

L’environnement de la piscine est exposé à l’humidité et à la chaleur, de sorte qu’il n’est pas rare que des champignons apparaissent sur certaines surfaces. L’utilisation de chaussures est toujours importante, mais il n’est pas superflu d’utiliser un fongicide qui empêche la prolifération de ces organismes indésirables qui peuvent aussi être envahissants sur notre peau.

7. Produits d’hivernage et de nettoyage

Les produits d’hivernage sont ajoutés à l’eau de la piscine la saison d’hiver et prolongent sa durée de vie, évitant ainsi d’avoir à la changer ou à la remplacer. Le meilleur moment pour nettoyer les surfaces ouvertes est lorsque la piscine est vide ou lorsque le niveau est bas. Pour cela, nous recommandons l’utilisation d’un détartrant et d’un produit de polissage pour les éléments métalliques. Le nettoyage de la ligne d’eau peut se faire avec un dégraissant.

Quels travaux d’entretien pour ma piscine ?

Voici la liste de travaux recommandés pour une durée de vie de votre piscine maximale :

entretien complet de sa piscine

1. Quotidiennement

  1. Analyse le pH de l’eau et ajouter du produit si nécessaire pour la maintenir entre 7,2 et 7,6.
  2. Analyser le niveau de chlore.
  3. Nettoyer la surface des éventuelles feuilles et insectes tombés.

2. Chaque semaine

  1. Nettoyer les écrémeurs
  2. Nettoyer les murs et les fonds du bassin via un robot de piscine par exemple.
  3. Nettoyer le préfiltre de la machine.
  4. Remplacez les comprimés de chlore et autres produits d’entretien.
Entretien d’une piscine : le guide complet
5 (100%) 1 vote

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *